Un silence assourdissant | Le nouvel Economiste

Comme je suis en accord avec Hubert Jaoui ! Combien de structures dédaignent la créativité trop éloignée du « vrai travail » pour accepter son efficacité !

Hubert Jaoui traduit bien ici l’absence de considération qu’on la plupart des dirigeants pour la créativité. Cessons de penser que nous sommes tous des êtres rationnels, ne prenant nos décisions qu’après analyse factuelle et arbitrage raisonnable. Acceptons la part émotionnelle de nos choix. La créativité permet de comprendre ces émotions qui nous gouvernent et donc de trouver les ressorts qui feront accepter le changement.

C’est ainsi que la publicité fonctionne depuis toujours et, quel que soit le jugement que l’on porte sur les grandes marques, force est de reconnaitre qu’au global elle s’y entendent pour nous amener à changer nos habitudes !

Et si nous acceptions d’utiliser leurs outils de créativité pour mener les réformes urgentes ? pour convaincre chacun d’adopter des comportements plus respectueux de l’environnement ? Un silence assourdissant | Le nouvel Economiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *